Tous les articles par loo-ly

[Test] Battlefield 4 sur Xbox 360

Deux ans après Battlefied 3, DICE revient bien décidé à prendre la tête avec Battlefield 4 dans la guerre qui l’oppose à son grand rival de toujours, un certain Call Of Duty. Electronic Arts est donc de retour avec ce nouvel opus pour vous en mettre plein les yeux, du moins c’est ce qui est prévu…

L’histoire se déroule en 2020. Vous incarnez un certain Recker, l’un des membres des forces spéciales marines américaines. Envoyé à Shanghai, vous devrez évacuer un groupe de VIP, et croyez moi, ce ne sera pas une promenade de santé ! Une mission semée d’embuches et de tensions entre les Chinois, les Russes et les Américains ne vont pas arranger votre avancée dans l’histoire.

L’histoire parlons en. Il ne vous faudra que quelques petites heures (entre 4 et 6h) pour arriver à vos fins ;  une campagne très bien foutue mais vraiment trop courte. Il m’a fallu deux demies après midi pour en venir à bout et c’est beaucoup trop peu je trouve. Alors certes les missions sont super bien pensées, le scénario tient la route et on se croirait dans un gros blockbuster hollywoodien mais au final, la campagne solo nous laisse un gout d' »inachevé ». Quand je parle d’inachevé, j’ai une grosse pensée pour les nombreux bugs qui entachent quelque peu la campagne. Un ennemi invincible car caché derrière un rocher par exemple, ca agace un peu. De plus, malgré l’incorporation de nouveautés intéressantes comme le ciblage d’ennemis par exemple, vous permettant d’ordonner à vos troupes d’attaquer un groupe d’ennemis précis, le tout est un peu gâché par intelligence artificielle plus que douteuse de nos alliés, comme celle de nos ennemis d’ailleurs. C’est un peu frustrant de demander à ses hommes d’attaquer les ennemis cachés et les voir courir tête baisser jusqu’à eux et les canarder à bout portant (et les rater surtout). Ca en devient même risible et on se dit, bon laisse tomber je vais le faire moi même… (On n’est jamais mieux servi que par soi même remarquez…)

On se rend ainsi compte que le mode solo n’est pas mis en valeur pour la simple et bonne raison que le jeu est plus mis en valeur sur la partie multijoueur. Il en ressort que le mode solo est une mise en jambe du mode multi  si je puis dire.

Le mode multi donc, relève un peu le niveau en terme de durée de vie car entre les 7 modes de jeu et les 10 maps proposées d’office, ya de quoi s’occuper. Pour être honnete, je suis plutôt adepte du multi de COD plus orienté arcade et donc plus facile d’accès. Ici, le multi de Battlefield fait beaucoup plus simulation que le concurrent et il m’est arrivé à de nombreuses reprises de parcourir la map à la recherche d’adversaires et mourir sans savoir pourquoi, un tireur embusqué vous ayant croisé dans son viseur. Du coup, personnellement je n’ai pas trouvé mon bonheur sur le mode multi la faute d’abord à mon inexpérience et au niveau (c’est lié) de mes adversaires.

Autant Battlefield 3 a été une révolution, et a été annoncée comme le messie, autant le 4, arrivé peut-être trop tôt, aurait mérité un meilleur traitement. A moins bien sûr que les consoles actuelles soient à la peine pour le faire tourner. En effet je vous rappelle que j’ai réalisé le test sur Xbox 360, et que je n’ai jamais mis la main sur les versions PS4 ou Xbox One. De ce que j’ai entendu, cela n’a rien à voir et c’est nettement mieux. Je ferais en sorte de comparer, mais ce Battlefield 4 m’a plus fait penser à une mise à jour de son ainé.

 

 

[Test] La reine des neiges  » La quête d’Olaf  » sur 3DS

Le dernier succès de Disney « La reine des neiges » et leur tout nouveau film d’animation de cet hiver, inspiré du fabuleux conte d’Andersen.

Sorti le 5 décembre dernier  » La reine des neiges : La quête d’Olaf «  édité par « Avanquest » est son adaptation officielle sur nos consoles Nintendo 3DS et Nintendo DS. Maintenant allons voir si cette adaptation est dédiée aux enfants ou pour nous grands enfants que nous sommes.

Pour commencer un simple menu où l’on peut déjà savoir que l’on se baladera sur 60 niveaux. Malheureusement on ne peut s’apercevoir qu’il n’y a qu’un personnage « Olaf » un bonhomme de neige comique du dessin animé qui plaît beaucoup aux enfants, pas d’autres personnages du film. Pour ma part je trouve cela assez dommage de ne pouvoir jouer qu’un personnage, choisir son personnage préféré du film aurait été tout de même plus amusant, même si le jeu s’appelle « La quête d’Olaf ».

La reine des neiges est un simple jeu de plateforme sur 60 niveaux comme je le disais plus haut, au fur à mesure que vous avancez dans les chapitres, les décors changeront. Vous passerez par les différentes saisons (hiver, printemps…) vous allez donc devoir, pour terminer chaque niveaux récolter des flocons de neiges, des fleurs pour au final avoir trois étoiles et gagner des bonus pour votre personnage ( bonnets, écharpes, gants..) là ou je trouve le jeu très simple et vraiment ciblé que pour les enfants c’est que l’on n’est pas obliger de collecter tous les objets pour passer à un niveau suivant.

 

La reines des neiges  » La Quête d’Olaf «  est donc un jeu destiné aux enfants, très simpliste et répétitif, il faut simplement avancer et aller de la droite vers la gauche aucune difficulté pour vos bambins, à part bien sûr un défaut que j’ai constaté qui est dommageable, le petit bonhomme de neige Olaf parle uniquement anglais et ne connait qu’une seule phrase d’ailleurs.

Pour les graphismes ils sont corrects, l’effet 3D est tout à fait réussi, il y a même des images du film qui défilent quand on change de niveau. 

Pour des gamers ou adultes, comptez 3h pour en venir à bout ce qui est peu tout de même, d’autant que la rejouabilité n’est pas vraiment là. Je me vois mal recommencer un niveau par plaisir. La seule obligation de recommencer un niveau, ça serait de vouloir finir le jeu à 100% avec les trois étoiles sur chaque niveau et ainsi obtenir l’intégralité des accessoires pour modifier Olaf.

En conclusion, je dirais que c’est un bon jeu de plateforme qui saura ravir uniquement les jeunes enfants.

Faites plaisirs à vos enfants, et offrez leur le jeu pour moins de 30€ sur Nintendo 3DS ou Nintendo 2DS.


 

 

[Test Blu ray] Hostel chapitre III

Dans le genre jte perce le crâne avec une perceuse et jte taille avec une tronconneuse je demande…Hostel III.

Quelque années après les deux premiers chapitres plutôt réussis Eli Roth laisse la place à un réalisateur (Scott Spiegel) pas très inspiré ! Un direct to vidéo qui est passé un peu à la trappe et qui était vraiment une mauvaise idée .

Le film se déroule aux Etats-Unis à Las Vegas, pendant un enterrement de vie de garçon. Quatre amis sont entraînés par deux femmes sexy qui les invitent à les rejoindre dans une soirée privée. Une fois sur place, ils sont horrifiés de constater qu’ils sont pris au piège au cœur d’un jeu de torture macabre des plus sadiques.

On n’est loin de la tension et du stress des 2 premiers volets où les actes barbares et la torture nous en mettait plein la vue, maintenant place à de vulgaires mises à mort sans intérêt. De plus le coté glauque et dégueulasse des salles de torture ont disparu pour donner place à une salle moderne et propre (une vraie salle d’opération) qui enlève tout l’intérêt et le coté sinistre du film !

Le tout se déroulant sous l’œil accru des spectateurs complément cinglés et sadiques qui participe en pariant sur les réactions des victimes.

On attend que le film se lance mais après une très longue demie heure les scènes de tortures commencent enfin . Le rythme est lent et trop classique. 

Si comme moi, vous êtes amateur de film d’horreur passez votre chemin ; si vous avez aimez les deux premiers films de la saga Hostel, vous allez quelque peu être déçu de cette troisième partie, qui n’a pas grand rapport avec ces prédécesseurs.

Ce qui m’a le plus fait peur dans le film, c’est le jeu des acteurs, pas vraiment au meilleur de leur forme. Il n’ont aucun charisme et au final on attend qu’une chose, c’est qu’ils meurent…

 Note 4/10

Audio et image : 7/10

Pour un blu-ray, rien de bien transcendant. On a ici de belles images certes mais qui auraient été plus belles si mieux cadrées et moins fouillis. De plus, juger sur les images est assez délicat tant les scènes gores sont sombres… Seuls les images de Las Vegas égayent un peu le paysage de leurs couleurs.

L’ambiance sonore, quant à elle, colle parfaitement avec l’ambiance du film sahs rendre les dialogues inaudibles. Bref ce point m’a satisfaite.

 Bonus : 1/10

L’éditeur n’a pas vraiment été généreux en terme de bonus. Ici, nous ne trouvons que les commentaires audio du réalisateur. pas de making of, rien nada. Un peu dommage tout de même. Certes les commentaires nous en apprennent un peu sur les secrets de tournage mais un making of aurait été le bienvenu je trouve.

[Jeux vidéo] Nouveau trailer pour The Last of Us

Il y a quelques mois déjà, on pouvait découvrir le premier trailer de The Last of Us un survival-horror qui raconte l’histoire de Joel et d’Ellie qui, pour vous je sais pas, mais me fait penser un poil à « Je suis une légende » une ville complètement abandonnée avec des carcasses de voiture et des arbres qui poussent au millieu de la route, il semble n’y avoir aucune vie humaine à part nos deux héros !

Je vous laisse découvrir cette nouvelle vidéo où vous retrouvez Joel et Ellie malmené par des bandits sortis de nulle part!

Naughty Dog n’annonce pas encore de date de sortie pour The Last of Us, plus qu’à attendre avec impatience.

[Test] Souris Imperator Battlefield 3

Souvenez-vous, il y a quelques temps, Razer, par le biais de l’Agence Corp me faisait parvenir une souris de gamers pour test. Cette souris,la Razer Imperator Edition Battlefield 3, est une édition limitée dela RazerImperator.La différence entre le modèle de base et celle-ci, c’est le visuel de la souris qui est aux couleurs du jeu Battlefield 3. Et autant le dire, ca en jette.

L’emballage déjà me plait beaucoup. On voit une photo du produit et ca nous met l’eau à la bouche. C’est encore plus le cas lorsque l’on peut la voir via une ouverture (comme une page que l’on tourne) et que la bête est là devant nous prête à nous rendre heureux.

Quand on ouvre le packaging, la souris bien entendu, quelques stickers (qui ont un peu vécu apparemment ^^), la notice d’emploi et (en temps normal) un code de téléchargement Battlefield nous octroyant un bonus in-game. C’est un code à rentrer, nous donnant droit à une plaque d’identification avec le logo de Razer. Un peu gadget mais toujours agréable de montrer nos trophées de guerre.

Côté confort, il faut savoir que la souris est parfaite…pour les droitiers. Pour ma part ca me convient mais c’est à savoir. Amis gauchers, vous êtes prévenus.

Au niveau du design, je la trouve plutôt joli, surtout avec la sérigraphie aux couleurs du jeu. C’est tout bête mais ca habille drôlement la souris.

Sinon on retrouve ce qui fait le succès de Razer, avec de nombreuses options permettant d’être plus performants. Bon je ne sais pas si c’est la souris ou moi, mais perso je n’ai pas vu grande différence sur mes parties en ligne… mais un p’tit détail tout de même, je ne suis pas habitué à jouer sur PC, donc ca doit venir de moi ^^

Au niveau des caractéristiques du produit, voici ce que l’on peut lire sur le site de la marque :

 

En conclusion, on peut parler ici d’une souris qui a de la gueule. Au niveau des performances, je la trouve très fluide et répond parfaitement. Elle est très certainement adaptée aux gamers PC habitués à jouer à la souris.La Razer Imperatorest excellente, cette édition limitée Battlefield l’est tout autant, le look en plus !!!

Merci à David pour la confiance qu’il donne à Press-Select.

Nouveau Partenaire – Echanjeux

Aujourd’hui je vous présente un nouveau partenaire : Echanjeux

Echanjeux est un site de vente en ligne de jeux vidéo se différenciant des autres sites par la diversité des services proposés :

 -Une offre de retour illimité permettant l’échange de
jeux vidéo,
 -Un service de location de consoles de jeux vidéo,
 -Une boutique de vente/rachat en ligne de jeux vidéo.

Proposant des prix trés attractifs le site Echanjeux permet d’accéder à l’univers des jeux vidéo sans se ruiner.

Principe d’Echanjeux :

L’offre de retour illimité permettant l’échange de jeux vidéo repose sur plusieurs formules, se composant d’une inscription et d’un abonnement mensuel. Ces formules permettent d’échanger de 1 à un nombre illimité de jeux vidéo tous les mois.
En vous inscrivant, Echanjeux met à votre disposition votre premier jeu vidéo, vous n’avez pas besoin d’en envoyer un de votre propre collection.

   

Quand vous le souhaitez, vous retournez le jeu vidéo en votre possession avec l’enveloppe retour pré-affranchie fournie pour en recevoir aussitôt un nouveau ! Les frais de port, aller et retour, sont entièrement gratuits.

L’autre service proposé par le site Echanjeux concerne la location de consoles de jeux vidéo et d’accessoires.

Grâce à son service de location de consoles de jeux vidéo, Echanjeux vous offre l’opportunité de goûter aux joies des jeux vidéo sur trois sortes de consoles.
Amusez-vous alors avec une console de jeu vidéo différente, le temps d’un week-end ou d’une semaine.
Divers packs sont à votre disposition pour vous amuser seul(e) ou entre amis.
Louer une console de jeu vidéo sur Echanjeux sous-entend choisir :

 -la console (Playstation 3, Xbox 360 ou Wii),
 -le nombre de manettes (de 1 à 4 manettes),
 -les 2 jeux vidéo (parmi le catalogue complet),
 -la durée de location de votre console de jeu vidéo.

Echanjeux vous offre aussi la possibilité de louer des accessoires dans les mêmes conditions.

Comme tout site e-commerce, ECHANJEUX dispose d’une boutique de vente en ligne de jeu vidéo.
Vous retrouvez une vaste sélection de jeux vidéo regroupant les plus grands hits sur Playstation 3, Xbox 360 et Wii. Vous pouvez aussi y réserver dès à présent les prochains titres à venir.

En plus, Echanjeux vous permet de revendre vos jeux vidéo. Ils seront rachetés sous la forme de bons d’achat, à valoir sur l’achat d’un jeu vidéo dans la boutique.

« Mieux que la location de jeux vidéo, l’échange de jeux vidéo en illimité !
Jouez et changez de jeux vidéo à volonté, et quand vous le souhaitez. »

Pour plus de renseignement allez directement sur www.echanjeux.fr