Tous les articles par Rhumyxcube

A propos Rhumyxcube

Rhumyxcube, cela vous rappelle un peu (en écorchant un peu) le fameux casse tête… mais pas que… C’est aussi un surnom rappelant mon prénom et son diminutif (Romain dit Rhumy). Passionné de jeux vidéos depuis que je suis tout petit, je pense avoir eu entre mes mains la quasi totalité de ce qui a pu sortir. Mes articles seront donc principalement orientés sur les sorties jeux vidéos. Vous apprendrez à mieux nous connaitre grâce à votre assiduité…

[Test] Wipeout Omega Collection

Le retour du roi.

S’il est une des séries emblématiques de la PlayStation, Wipeout a clairement laissé son emprunte sur la machine de chez Sony. Arrivé en 1995, les vaisseaux de course de ce jeu survitaminé ont marqués une génération de joueurs.

Depuis, sur chaque machine, la PS2 avec Wipeout Fusion, la PS3 avec Wipeout HD, et avec les épisodes sur PSP et PS Vita. Tous ces titres ont repoussés les capacités techniques de chaque console et ont marqué leur génération.

Cependant, à ce jour, seule la PS4 reste orpheline, et n’a pas eu son épisode de courses d’Aerodynes.

Aujourd’hui, cela n’est plus le cas puisque Sony nous gratifie d’un joli Wipeout Omega Collection, remasterisation des épisodes Wipeout HD, Wipeout HD Fury et Wipeout 2048.

Les habitués de cette saga légendaire seront dans des petits chaussons, avec ses menus toujours aussi épurés et cette bande son futuriste toujours aussi déjantée. Le joueur a le choix du jeu de son choix quand il le souhaite.

Chacun des trois jeux a subit une refonte graphique des plus spectaculaire. Et la magie opère toujours, les vieux routards retrouveront très vite leurs repères. Toujours aussi fun, toujours aussi rapide, toujours aussi fou… Les amoureux de la première heure seront aux anges. Les modes de jeux à foison ne manqueront pas d’épicer l’expérience.

Le remaster le plus bluffant reste l’épisode sur PS Vita, nous permettant de quitter le petit écran de la portable pour être transposé sur un écran HD.
D’ailleurs, les possesseurs de PS4 Pro seront ravis de l’optimisation avec de la 4K, et le HDR qui font de Wipeout Omega Collection, un jeu qui n’a pas à rougir face aux standards actuels

Cet opus PS4 est un épisode parfait de transition. Un Graal pour les fans, ravis de revoir ce jeu de courses futuriste, et un pied à l’étrier parfait pour les nouveaux venus.

Cependant, deux choses viennent ternir ce presque sans faute, tout d’abord, l’absence de l’épisode fondateur de PS One, ( bien que je me doute qu’un tel travail de remasterisation aurait été trop titanesque), et en second point la déception de voir encore un énième
portage et non un opus 100% nouveau. On veut du sang neuf !!!!!!

[Bon plan] Les DLC de Battlefield 4 offerts sur Xbox One et Xbox 360

Bonjour à tous,

Pour mon retour sur le blog après un grand silence (Vie privée, vie professionnelle, etc, pas facile de tout concilier…), je vous propose un bon plan.

Pour tous les possesseurs du jeu Battlefield 4, sachez que tous les DLC sont offerts pour une durée indéterminée.

rendition1-img

J’en vois déjà qui vont la ramener en disant qu’ils ont déjà les DLC grâce à EA Access… Certes mais vous en êtes propriétaires jusqu’à la fin de votre abonnement. Ici je vous propose de les « acheter » pour 0€ et de les garder par la suite.

568cda231f19c

Allez c’est parti :

Les versions Xbox One

Battlefield 4 China Rising

Battlefield 4 Dragon’s Teeth

Battlefield 4 Final Stand

Battlefield 4 Naval Strike

Battlefield 4 Second Assault

Battlefield 4 Legacy Operation

Battlefield 4 Night Operations

Battlefield 4 Community Operation

Les versions Xbox 360

Battlefield 4 China Rising

Battlefield 4 Dragon’s Teeth

Battlefield 4 Final Stand

Battlefield 4 Naval Strike

Battlefield 4 Second Assault

Battlefield 4 Legacy Operation

Battlefield 4 Night Operations

Battlefield 4 Community Operation

Quelques DLC toujours bons à prendre, d’autant que le jeu de base est trouvable à des tarifs très intéressants par moments…

battlefield-dlc-1-618x400

[Communiqué] Sortie en version boite de Game of Thrones – A Telltale Games Series

Après The Walking Dead et The Wolf Among, c’est au tour de Game Of Thrones de passer en version boite, juste avant Marty Mac Fly et Docteur Brown.

En effet, Focus Home Interactive vient d’annoncer qu’une version boite du jeu tiré de la série est prévue pour le mois de novembre sur PC et consoles, et le tout en VOST FR.

Une très bonne nouvelle pour les fans de la série mais également pour les amateurs de version physique car jusqu’à présent, les épisodes étaient seulement disponibles en téléchargement.

Le jeu sera proposé sous forme de Season Pass : Une fois le code activé, chaque joueur profitera gratuitement de tous les épisodes actuellement disponibles ainsi que de l’épisode final dès sa sortie.

Cette aventure originale, validée par George R.R Martin en personne, raconte l’histoire de la Maison Forrester, famille noble du Nord de Westeros, alliée de Winterfell.

Je ne sais pas pour vous mais perso j’ai vraiment hâte de pouvoir me plonger dedans.

Le jeu sera disponible le 20 novembre 2015 sur PCXbox 360, Xbox OnePS3PS4. 

 

[Unboxing] The Witcher 3 Wild Hunt Collector

Avec une grosse part de chance, j’ai réussi à commander sur Amazon quelques jours avant sa sortie la version collector du jeu que j’attendais le plus pour cette année 2015. En effet, à quelques jours de sa sortie, le géant américain a ouvert à nouveau les vannes concernant les précos, et j’ai eu la chance de passer par là à ce moment là, au bord du gouffre d’avoir raté les précommandes à l’époque de son annonce. Bon, du coup, j’étais soulagé et j’attendais impatiemment mon gros carton au 19 mai dernier. Mais Amazon n’a envoyé mon colis que le jour de sa sortie nationale, et j’ai enfin reçu mon jeu le lendemain, après quelques frayeurs lors du déballage du carton. Les sagouins avaient foutus des coups de cutter sur le carton extérieur, le fourreau du collector a eu très chaud, et moi aussi par la même occasion ^^.

Allez, petit tour d’horizon de ce coffret collector.

Premier constat, le carton est assez imposant, ce qui laisse présager soit du contenu conséquent, soit une figurine plutôt grande. Et bah au final là on a les deux…

DSC_0071_1

En ouvrant le coffret, nous voyons tout d’abord que toute l’équipe, ou du moins une grande partie, a dédicacé le coffret. C’est tout bête, mais ça nous montre un peu le nombre impressionnant de personnes nécessaire pour créer un jeu.

DSC_0072_1

Sous les signatures et témoignages de sympathie de la team, un coffret laqué représentant une tête de loup, qui s’ouvre en deux (le coffret hein, pas le loup) et laisse apparaître quelques goodies.

DSC_0083_1

Tout d’abord un imposant artbook de plus de 200 pages remplis d’artworks et dessins en tout genre, tout en français pour couronner le tout.

DSC_0088_1

Sous cet artbook, une carte détaillée en tissu du royaume dans lequel le joueur évolue. elle nous donne l’impression d’un vieux parchemin.

DSC_0084_1

DSC_0087_1

Nous retrouvons également un superbe steelbook, ainsi que le jeu, lui même contenant quelques goodies comme des autocollants, la bande originale du jeu, une carte du jeu (encore une oui), une notice (pour les plus jeunes d’entre vous, c’est un petit livret que j’aimais lire lorsque j’achetais un nouveau jeu, pour apprendre les boutons à utiliser lorsque j’y jouais par la suite. Cet objet, pourtant important a été supprimé par bon nombre d’éditeurs pour des raisons écologiques soit disant…), une lettre de remerciement de l’équipe de dev qui, pour nous remercier, nous offrira pas moins de 16 DLC. (Certains éditeurs nous parlent de DLC payants alors même que le jeu n’est pas terminé, et là on nous parle de 16 contenus complètement GRATUITS, certains éditeurs devraient en prendre de la graine…Pas besoin de les nommer, ils se reconnaitront)

Autre goodies présent dans le collector, une boite renfermant un collier de tête de loup, pour faire un peu bling bling sorcelleur dans les tavernes.

DSC_0086_1

Dernier petits goodies présents, deux jeux de cartes de Gwent, sorte de Heartstone du jeu. A noter que ce jeu de carte est exclusif à la version Xbox One du collector.

DSC_0085_1

Et pour couronner le tout, je vous présente l’objet qui incite les collectionneurs à franchir le pas pour cette édition, la statuette de Geralt tentant un rodéo sur un griffon en plein combat contre un terrible griffon. Cette figurine de 32cm est, précisons-le, peinte à la main. Et je n’ai pas osé la peser mais elle fait son poids croyez-moi.

DSC_0073_1

Alors certes, le collector n’est pas donné mais on en a tout de même pour notre argent. J’ai connu des collectors assez onéreux beaucoup moins fournis. Très certainement une de mes plus belles pièces que vous devriez acheter si vous avez la chance de la croiser sur votre chemin. Merci à CD Projekt RED d’avoir fait un jeu comme celui-ci.

[Test] Call Of Duty Advanced Warfare

Après avoir retranscrit les plus grands faits marquants des plus grandes guerres de l’histoire du Monde, après avoir créé des histoires captivantes dans le présent, la licence COD innove grâce au studio Sledgehammer, troisième équipe à développer la licence pour Activision en nous plongeant dans une guerre futuriste où les nouvelles technologies sont omniprésentes. Ce changement de cap relancera-t-il une licence en perte de vitesse ? Nous le dévoilerons dans ce test…

 

Synopsis : La Corée du Nord a envahi la voisine sudiste en 2054 et les États-Unis décident de lancer une offensive pour enliser cette invasion. Vous incarnez Jack Mitchell (Aucun lien avec Eddy) , un de ces soldats arborant des exosquelettes nous montrant que la technologie est un allié de poids en période de guerre. Mais tout ne se passe pas comme prévu dans la mission et notre héros se retrouve dans l’incapacité de continuer sa carrière de militaire. (Je vous la fais courte pour ne pas trop dévoiler l’intrigue). Mais c’est sans compter sur l’opportunité qui lui est proposée par Atlas, une boite privée gérée par Jonathan Irons (incarné de main de maitre par Kevin Spacey à qui il prête ses traits et sa voix), dont l’activité principale est la sécurité aussi bien des personnes que des territoires. Atlas s’avère être indispensable pour trouver une solution aux conflits du monde entier. Votre nouvelle activité vous mènera à la poursuite d’Hadès, un dangereux terroriste à la tête du KVA, organisation criminelle menaçant la planète. Je ne dévoilerais pas plus l’intrigue mais je peux vous dire que j’ai eu du mal à décrocher et que de ce fait, j’ai fini l’histoire principale en un week-end, tant les missions étaient captivantes. A mesure que l’intrigue avançait, j’avais l’impression de regarder un film d’action hollywoodien auquel j’avais vraiment du mal à décrocher.


Ce nouvel opus propose son lot de nouveautés. La plus marquante est la présence de l’exosquelette bien évidemment. Sans être totalement novateur (c’est du réchauffé après ce que j’ai pu voir dans Titanfall ou encore Crysis) il apporte tout de même un plus au gameplay. En effet, hormis la possibilité de planer pour grimper sur des zones trop hautes en temps normal, l’exosquelette nous offre ici de nouvelles capacités bien pratiques pour un soldat. Au programme, bouclier, effet bullet time pour dézinguer les soldats ennemis beaucoup plus facilement, grappin, gants magnétiques pour grimper au mur en j’en passe. Beaucoup de gadgets très novateurs mais on ne tombe pas dans le cliché de l’inspecteur Gadget pour autant.

Qui dit nouvelles technologies dit également nouvelles armes. Des drones de combat invisibles commandés à distance à l’aide de tablettes tactiles font partie de votre nouvel arsenal. Les armes sont bien plus modernes, allant même jusqu’à intégrer le nombre de munitions restantes directement sur le fusil à écran digital.


Au niveau de la durée de vie du jeu, comptez entre 8 et 10 heures pour terminer cette histoire solo, que j’ai vraiment adoré je me répète, et que je pourrais refaire à loisir. De plus, il y a maintenant un petit côté RPG dans le jeu où vos actions vous rapportent des points de compétences à  dépenser pour améliorer votre exosquelette. Les défis sont simples et assez rapides à réaliser. Il faudra tuer un certain nombre d’ennemis, quitte à viser la tête pour remplir un second défi en parallèle. Les développeurs donnent également la part belle aux grenades car un défi nous oblige à tuer nos ennemis à la grenade. Enfin, les traditionnels ordis portables (renseignements ennemis) à ramasser vous feront gagner quelques points de compétences. C’est tout bête mais ça rajoute un côté défi au titre, nous obligeant à ne pas négliger notre arsenal.

Mais qui dit Call Of dit aussi (et surtout) multi et c’est une fois de plus un vrai plaisir de jouer en ligne. De nombreux modes de jeu dont des inédits comme le mode Uplink, sorte de sport futuriste à mi chemin entre Rollerball et la balle au prisonnier. Sinon on retrouve les grands classiques de Call of comme recherches et destructions, Team deathmatch, chacun pour soi, capture the flag, etc. On retrouve aussi le mode infecté qui avait été initié sur MW3, mode de jeu très dynamique où un joueur seul contre tous démarre sa partie avec sa bite et son couteau et « infecte » les autres joueurs au fur et à mesure qu’il les tue pour les rallier à sa cause.

Le mode multi, que je trouvais déjà très rythmé sur les anciens COD trouve un second souffle grâce aux Exosquelettes qui peuvent faire changer la donne à tout moment. Une sorte de botte secrète pour réaliser plus de frags encore en quelque sorte. Je trouve qu’elle donne une seconde jeunesse au titre, même si je le rappelle, l’exo n’est pas une nouveauté en soit, ayant déjà été vu chez la concurrence avec un certain Titanfall en point d’orgue. Mais COD reste COD et le côté plus arcade du soft divise les joueurs. J’ai toujours été fan de ce gameplay dynamique. Maintenant il faut reconnaître que le reproche principal fait à la saga était de se reposer sur ses lauriers, sans innover. Sur ce point, je trouve que les développeurs ont écouté les joueurs et nous sommes loin des précédents opus auquel vous avez eu l’occasion de jouer jusqu’à présent.

Vous avez également la possibilité de personnaliser votre personnage et son arsenal selon vos goûts. Fini l’excuse du gars qui se trouve désavantagé, si son arme ne lui convient pas, c’est de sa faute il avait qu’à changer d’accessoires.


Graphiquement, le titre nous en met plein la vue. Ayant fait le jeu sur Xbox One, on voit qu’on a affaire à un jeu next gen. Ici on tourne en 60 images / seconde  et une chose est sûre, c’est beau et fluide. Une vraie claque pour moi. Le moteur graphique s’est nettement amélioré et on est loin de Modern Warfare par exemple. Une vraie claque visuelle je vous dis. Les persos sont très bien modélisés.


Ne cherchez plus, le blockbuster de cette fin d’année ne se trouve pas dans vos salles obscures mais bel et bien dans votre salon. Soyons clairs, ce COD est un excellent cru que j’ai savouré jusqu’à la dernière goutte. Le studio a réalisé un très bon Call Of Duty que je vous conseille de faire dès que possible.

Retrouvez le jeu sur PlayStation 3, PlayStation 4, PC, Xbox 360, ou encore sur Xbox One chez notre partenaire Amazon.

[News] La big Alpha d’Evolve en quelques chiffres

 

Du 30 octobre 2014 au 4 novembre 2014, la Big Alpha du prochain jeu Evolve a attiré de nombreux joueurs. Si comme nous vous avez eu la chance de faire partie de cette aventure durant cette (trop) courte période, vous devriez être intéressé par les chiffres que 2K a dévoilé. Combien de temps de jeu en tout, combien de fois le monstre a gagné, vous saurez tout (ou presque) sur vos interrogations concernant cette Alpha.

 

En presque 1 millions et demi de session jouées (1 327 493 pour être précis) , le monstre a gagné 574 079 fois et la team de chasseurs à quant à elle remporté la partie à 753 414 reprises.

Le match le plus long a duré 40 minutes. Cette traque a été longue, mais l’histoire ne nous dit pas qui est ressorti vainqueur de ce combat épique.

Sur 5 classes jouables (en comptant le monstre), on voit que le monstre a été joué à 22.4%, le trappeur à 18.6%, le soigneur à 19.5%, le soutien à 16.4% et le plus joué reste l’Assaut avec 22.9%. Comme quoi tout le monde ne souhaitait pas forcément être le monstre.

La big Alpha a suscité pas mal d’intérêt car sur la plateforme Twitch, il y a eu 7 168 460 vue pour un total de 2 061 140 heures de visionnages, soit l’équivalent du temps qu’il vous faudra pour traverser la moitié de la voie lactée (à titre de comparaison).

 

Ces quelques chiffres nous montrent que le jeu a suscité un grand intérêt, et que ce n’est pas anodin si Evolve a été désigné meilleur jeu de l’E3 et de la Gamescom.

Ce jeu est très attendu par la team et nous sommes fiers d’avoir participé à notre échelle à la réussite de cette démo.