Archives du mot-clé games

[Événement] Paris Games Week 2017

Salut tout le monde !

Cette année encore, le salon du Paris Games Week rouvre ses portes.

Du 1er au 05 Novembre 2017, vous allez pouvoir vous adonner à tout ces jeux qui vous font envie.

Alors cette année, que vaut ce salon ?

Et bien nous avons pu nous faire un aperçu de celui ci hier soir lors de l’avant première.

[Le salon]

Le salon se retrouve, comme pour l’année précédente, décomposé en 3 halls : le hall principal, avec tout les gros éditeurs, un espace junior, un peu plus calme, destiné principalement aux enfants, et un hall dédié entièrement à l’E-Sport.

Le retour de Nintendo cette année fait vraiment plaisir, avec un stand énorme, et surtout ouvert à tous, même pendant la soirée d’avant première ( ce qui n’est pas le cas de tous, puisque pour cette soirée, on doit faire partie d’une liste d’invité par le stand ).

Mario Odyssey était bien évidemment la vedette de cet espace, avec des bornes jouables, et aussi un espace photo où nous devions prendre la pose avec Cappy.

Du fun, voilà ce à quoi on pourrait résumer ce stand.

Nous avons aussi pu mettre la main sur Sonic Forces ( dispo d’ailleurs en téléchargement sur l’Eshop japonais de la Nintendo Switch ), jouable aussi bien sur la machine de Nintendo que sur PS4.

2 versions, donc un environnement idéal pour comparer en temps réels les 2 plateformes.

La version PS4 se retrouve supérieure par rapport à la version switch ( graphiquement plus fin, et surtout plus fluide ).

Seul petit regret : la version Switch n’est jouable que sur grand écran ( impossible de voir si le jeu tourne mieux en mode tablette ).

En continuant notre vadrouille, nous avons pu voir les versions jouable de Doom et de Skyrim sur Nintendo Switch.

Côté jeux AAA, Assassin’s Creed Origin est bien entendu de la partie, avec la présence de The Crew 2, jouable lui aussi.

Petit coup de cœur au stand BigBen, qui a encore une fois mis en place un simulateur plus vrai que nature pour le jeu WRC7.

Dans une vrai réplique de l’avant de la voiture du jeu, et équipé d’un volant à retour de force, on s’y croirait presque ( en tout cas, mon fils a été super fan de cette borne ).

Et pour faire patienter les plus impatients, de nombreux stands photos ont été mis en place ( l’ombre du mordor et son impressionnant dragon, la voiture de Jurassic Park sur le stand GameOne, ou encore les impressions photos en live du salon sur les stands Nintendo ou encore Sonic Forces ne sont que des exemples parmi d’autres ).

Bien évidemment, on n’oublie pas les stands dit « rétro », avec la participation sur l’espace Junior de l’association MO5.com, qui fête les 30 ans de Street Fighter.

Il y a aussi le stand Coin Op Legacy, plus axé bornes d’arcade ( comme à notre jeune époque, où nous allions, avec nos pièces de 10 francs, jouer aux derniers jeux dans des salles sentant un mélange de sueur et de tabac… )

Mais surtout, nos copains du NemcoShow sont aussi de la partie, avec le retour de leur caravane de l’espace, leur barbecue atomique ( oui, là où il y avait de la fumée hier soir, c’était chez eux ! ), et la présence incontournable de Marcus, toujours fidèle à son poste.

 

De la bonne humeur, du jeu « rétro » comme on les aime, des parties de Bomberman sur Sega Saturn à plusieurs, et une ambiance très familiale, voici ce qui vous attend sur leur stand ( d’ailleurs, si vous y allez, pensez à leur passer le bonjour de notre part ;-D )

[Du nouveau jeu ?]

La grande déception du salon restera le manque de nouveautés jouables.

Certes, il y en a, mais beaucoup de jeux jouables sur le salon sont déjà sortis.

L’exemple du stand Nintendo reste parfais, puisque quasiment tout les jeux présentés sont déjà disponibles en boutiques.

Seuls Doom et Skyrim représentent la curiosité de leur stand ( et encore, Doom sortant en boutique le 10/11/17, et Skyrim le 17/11/17 )

C’est peu… Et malheureusement, c’est aussi la même sur les autres stands.

Alors oui, Mario Odyssey, Assassin’s Creed Origin, ou encore GT Sports sont des jeux fraîchement sortis… Mais cela ne donne pas franchement envie d’aller au salon si on ne peux voir que des jeux déjà en magasin.

D’autant plus que la distribution de goodies a été très largement revue à la baisse ( même dans l’espace Junior, qui est pourtant un espace dédié aux enfants, et qui l’année précédente avait comblé mes enfants notamment ).

D’ailleurs, si on reparle de l’espace Junior, il est aussi a souligner l’absence du stand Nickelodeon, contribuant pourtant largement à l’ambiance de la zone l’année précédente.

[Verdict]

Vous l’aurez compris, ce salon est bon, mais nettement inférieur à ce que l’on a pu connaitre lors des précédentes années.

Cela reste bien évidemment un événement incontournable pour tout les férus de jeux vidéos que nous sommes, avec une belle mise en scène, et une ambiance toujours aussi conviviale.

Allez, bon jeu à tous, et n’oubliez pas : que le plaisir de jouer perdure face à l’adversité 😉

[Événement] NemcoShow au Paris Games Week 2017

Salut à tous !

 

Aujourd’hui, c’est un article un peu particulier.

Le domaine du jeu vidéo apporte beaucoup de joies, mais aussi du partage, que ce soit par le biais des éditeurs que par le biais de différentes associations que nous avons pu rencontrer.

Puis, parmi toutes ces rencontres, on en revient à revoir ces mêmes personnes, et ce chaque années.

Les années passent, et des amitiés se créent.

Des liens indefectibles se tissent.

C’est le cas de nos amis du NemcoShow.

Cela fait maintenant plusieurs années que nous nous cotoyons, et nous avons eu la chance de voir ces blogueurs devenir une entité à part entière : l’association NemcoShow, qui préserve et sauvegarde le jeu vidéo.

Des associations de préservations, il en existe d’autres, que ce soit en France ou dans d’autres pays… Mais aucune de ces associations n’ont apportées ce côté familial, si indispensable à nos yeux.

Toujours est il qu’encore une fois, le NemcoShow sera présent au Paris Games Week.

Et je peux vous affirmer que leur stand, c’est un stand de grand malade !

Imaginez…

En 2015, pour faire honneur à un jeu très spécial sur Sega Saturn qu’est Sega Rally, ils ont apportés au salon les 2 voitures du jeu… En vrai de vrai !

Et l’année dernière, pour féter les 50 ans de Tonton Marcus, ils ont apporté une caravane pour lui, et obtenu une dérogation par le salon pour faire un barbecue sur place… Oui, oui, vous avez bien lu : un barbecue en plein salon !

Du jamais vu !

Mais le plus incroyable dans tout ça, c’est définitivement l’accueil qui vous est réservé lors de votre arrivée.

Le côté familial prend le dessus, et on se sent tout de suite à l’aise.

En plus de se remémorer tout les bons souvenirs de nos jeux d’enfants, ils apportent ce petit plus convivial qui fait que tout de suite, on se sent chez soi.

A cela va s’ajouter, tout comme l’année dernière, une zone VR HTC VIVES, où vous aurez la possibilité de vous essayer à un monde virtuel plutôt sympa ( dans les coulisses, j’ai entendu un truc genre Halo… je dis ça, je ne dis rien… )

Et comme depuis plusieurs années maintenant, la présence de notre irremplaçable Marcus qui proposera des séances de dédicaces à tout ses fans.

Bref, vous l’aurez compris, cette équipe s’annonce encore incroyable cette année.

Rendez vous au stand H044 du Hall 1, porte de Versailles à Paris du 01 au 05 novembre 2017, et comptez sur nous pour vous faire un récap’ de la soirée événement du Paris Games Week, édition 2017 !

[Test] Fast RMX – Nintendo Switch

Salut tout le monde !

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler d’un jeu AAA…

Non ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un jeu qui a connu le jour sur l’Eshop de Nintendo, développé par les studios Shin’en Games.

Allez, raconte nous une histoire…

Pour cela, revenons un peu en arrière… Revenons le 27 mai 2011, date à laquelle un certain Fast Racing League sur Wii pointe le bout de son nez, jeu de course futuriste dopé à la testostérone.

Fort de son succès, il connaîtra une suite sur WiiU, intitulé Fast Racing Neo, pour finalement arriver sur la petite dernière de Nintendo.

Le jeu sur Wii…

… Et son arrivée sur Wii U

Fast Racing League – Wii

Fast Racing Neo – Wii U

Intitulé Fast RMX, ce jeu de course est assez différents des autres jeux de courses connus.

Imaginez :

Prenez un F-Zero, saupoudrez le d’un zeste d’Extreme G, et arrosez le d’un bon Ikaruga, et vous aurez ce que représente ce jeu, qui finalement tire suffisamment son épingle du jeu pour avoir son identité propre.

Mais c’est quoi ce jeu ?

C’est un jeu de course… comprenez donc par là que vous n’aurez aucune armes pour défoncer les adversaires : seul le talent et la maîtrise du circuit compte.

C’est aussi pour cela que je rapproche ce jeu à un F-Zero plutôt qu’à un WipeOut, puisque même si graphiquement, on pense d’emblée à ce dernier, l’absence d’arme le met au même rang que ce premier.

Concernant les circuits, au nombre de 30 une fois tous débloqués, ils sont tous suffisamment déjantés et différents pour que l’on veuille y revenir.

La liste des championnats

L’exemple du circuit TEPANECA VALE de la coupe MERCURY me revient toujours en tête, puisque conduire un vaisseau, à environ 800kms/h, dans une petite campagne, en pleine nuit, et avec une pluie battante annonce tout de suite la couleur.

TEPANECA VALE

Un circuit de taré !

Ca va très vite !!

Alors forcément, le choc est inévitable…

Mais ce qui fait l’identité propre à ce jeu de course, c’est la possibilité de switcher la couleur du vaisseau en jaune ou en bleu.

Mais à quoi ça sert ?

Vous voyez une zone accélératrice jaune ? pas de problème : switchez votre vaisseau en jaune, et vous partirez en boost.

A l’inverse : vous restez en bleu, votre vaisseau freinera comme jamais.

Comprenez donc par là que la maîtrise du circuit sera primordiale, afin de savoir  où sont placées ces zones de couleurs.

Ce principe de base, c’est vraiment du Ikaruga tout craché, sorti sur Dreamcast à l’époque, où vous deviez switcher votre vaisseau du noir au blanc pour récupérer l’énergie des tirs ennemis, remplir une jauge, et tout défoncer grâce à un feu surpuissant ( mais fatalement, le coloris opposé vous flinguait votre vaisseau… )

Rajoutez en plus une musique techno parfaitement en phase avec chaque niveaux, et vous comprendrez que ce jeu est un incontournable de la toute dernière console Nintendo.

Et le multijoueur alors ??

Suite à leur dernière mise à jour, le mode multijoueur est on ne peux plus complet.

Vous pourrez soit jouer en ligne, soit en local avec des potes.

Parlons d’abord du jeu en local :

Prenez une bande de potes, sortez vos Joycons, et éclatez vous jusqu’à 4 joueurs en écran splitté…

L’initiative est cool, dans la mesure où le multijoueur local était en voie de disparition ( à mon grand regret ).

Le jeu reste beau, fluide, et parfaitement lisible sur une TV… Comprenez donc que le jeu à 4 sur l’écran de la Switch est très, mais alors TRÈS compliqué ( reprenez l’exemple du TEPANECA VALE et cous comprendrez… )

Un bon mode multijouer en local… A l’ancienne, quoi !

Et c’est encore plus cool si vous avez des potes qui possèdent eux aussi le jeu : déjà, ils font preuve de bon goût… Et ensuite, parce que, à l’instar de toutes consoles portables, vous allez pouvoir vous affronter en local contre eux, et ce jusqu’à 8 consoles Switch de reliées… Ça annonce de belles courses tout ça !

Et le mode en ligne alors ???

Et bien il est possible, soit uniquement entre amis ( si jamais vous avez des potes qui ne peuvent pas venir lors de la précédente course en local, par exemple ), soit en ligne contre le mooooonde entier !

Bon, ben attendons les autres joueurs alors…

Bref, vous l’aurez compris, ce jeu, c’est une excellente initiative de la part de son développeur pour combler l’absence d’un F-Zero sur Switch.

Beau, fun, doté d’une excellente jouabilité, et avec une durée de vie conséquente par le biais de ses différents modes de jeux, c’est un Must-Have sur cette machine ( encore merci d’ailleurs à Shin’en Games de nous faire confiance ).

Et forcément, avec mon talent, je ne termine pas premier 😀

Allez, je vous laisse.

Bon jeu à tous, et n’oubliez surtout pas : Que le plaisir de jouer perdure face à l’adversité 😉

[Jeux vidéo] Lara Croft prendra de l'avance sur Xbox 360

Petite information sur Lara Croft and the Guardian of Light, qui sera une exclusivité temporaire Xbox live Arcade afin d’accompagner une offre le Summer of Arcade.

Donc vous,  joueurs de la Xbox 360, aurez le privilège le 18 Août prochain de retrouver la sublime Lara. Quant aux autres,  les versions PS3 et Pc arriveront 1 mois après la version Xbox. Patience…

Lara Croft and the Guardian of Light sera proposé à 1200 Points soit environ 15 euros.