Archives du mot-clé IFTTT

[Test] Parappa the Rapper Remastered – PS4

La cover de l’époque sur Playstation 1

 » Kick! Punch! It’s all in the mind.

If you wanna test me, I’m sure you’ll find

the things I’ll teach ya is sure to beat ya

but nevertheless you’ll get a lesson from teacher now. « 

 C’est par cette musique entrainante ( oui, il faut se mettre dans l’ambiance ) que, 21 ans après la sortie du mythique jeu, PaRappa the Rapper revient en force sur PS4.

Sorti en 1996, ce jeu, développé par NanaOn-Sha et édité par Sony computer Entertainment, a animé bon nombres de soirées sur notre chère et tendre Playstation ( et PSOne aussi ).

Jeu musical, la promotion faite autour de ce jeu fût mémorable.

Imaginez… A l’époque où les boys band cultivent les nuits de ces demoiselles, Sony utilisera ce phénomène pour promouvoir ce jeu.

Les pubs de l’époque furent suffisamment décalée pour qu’encore aujourd’hui, elles restent ancrées dans nos mémoires.

Preuve en est avec celle ci :

  » Don’t get cocky,

it’s gonna get rocky,

We gonna move down to the next ya jockey now « 

Toujours est il qu’aujourd’hui, Tonton Playstation nous fait à nouveau confiance en nous proposant de tester cette réédition.

Et c’est parti pour (re)découvrir ce jeu !

Aussi, j’ai mis ma plus belle chemise, retiré tous les boutons pour montrer mon torse, et surtout mon Abdo ( ouais, j’en n’ai qu’un… mais j’y travaille !! 😀 ), afin de me mettre dans les meilleures conditions pour pouvoir rejouer à ce phénomène de l’époque.

  » Hm, yeah, I see you’re getting better.

Kick to the limit in order to get her now « 

 Première partie, premières suées.. Ce jeu n’a absolument rien perdu de son âme.

D’entrée, tout me revient… De la magie de la démo de l’époque au jeu complet joué chez des amis à l’époque, tout le stress de cette rythmique à respecter scrupuleusement me revient.

Autant le mode facile nous laisse notre chance, autant le mode normal ne pardonne pas l’erreur.

  » Come on now, why don’t you follow my words

because we’re almost done, I’ll make it easy at first.

I wanna see if you wanna see what it means

to be the man with the master plan,

are you the man now?

…Here we go, now « 

 Concernant l’aspect graphique, la haute définition fait un bien fou… même si aucun effort n’a été effectué concernant les vidéos…

Avant, en 1996 sur Playstation première du nom…

… Et maintenant, en HD sur Playstation 4… Ca change, non ?

C’est d’ailleurs cette grosse différence graphique qui entache un peu ce monument du jeu, avec cette inégalité de définition : un coup on joue en plein écran en HD, et l’autre on visionne les vidéos en format d’origine, sur un tout petit carré au milieu de notre écran ( définition de l’époque oblige ).

C’est un peu dommage, surtout lorsque l’on voit certains travaux de refontes sur d’autres jeux ( WonderBoy par exemple, pour ne citer que lui…)

Une toute petite vidéo au milieu de mon bel écran… C’est dommage…

Quoiqu’il en soit, malgré ce cheveu sur la soupe, la soupe reste bonne.

C’est d’ailleurs sur ce point positif que je compte rester, car à moins de 15€ la réédition, il serait dommage de passer à côté.

Et je resterais sur cette dernière parole :

 » That’s it for today. Good Job, Parappa! You can move on to the next stage now! « 

Allez, bon jeu à tous, et n’oubliez pas : Que le plaisir de jouer perdure face à l’adversité 😉

 

[Unboxing] Collector The Order 1886 – black water édition –

Pour l’un des premiers gros titres de l’année 2015 de la PS4, il se devait d’y avoir un collector. Et vous connaissez notre passion pour les éditions collector. Il ne nous en faut pas plus…

Verdict :

L’extérieur :

D’un aspect extérieur, il est assez massif, d’une jolie finition noire mat, avec des sérigraphies noires laquées. Le tout reprenant le logo de L’ordre. Sur les cotés des petites pointes de peintures dorées donnant au coffret un style « livre ancien ». Le tout est emballé dans un emballage PVC, protégeant le carton et reprenant par transparence le titre du jeu. Sympa, cependant, ce PVC n’étant pas protégé par un blister, beaucoup sont arrivés dans les points de ventes déjà rayés. Dommage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A l’intérieur:

L’intérieur fait un peu vide, bien qu’une feutrine recouvre l’intégralité du boitier, vous trouverez sur la gauche, la fameuse fiole que portent les héros autour de leur cou. Et sur la droite le boitier du jeu. Pour les bonus, ils se cachent sous ce dernier.

– Une enveloppe y est ainsi cachée, dedans se trouvent quatre cartes reprenant les portraits des chevaliers principaux, vous y trouverez aussi une planche de quatre autocollants, deux des logos de l’ordre, et deux des logos des factions rebelles. Et pour finir, trois artworks en format carte postale.

Petite déception, au sujet de cette enveloppe. Sur le boitier collector est écrit :  » Une enveloppe scellée à la cire » NUANCE il s’agit d’un papier fermé ressemblant à une enveloppe sur laquelle est imprimée une forme ressemblant à un scellé de cire… … » 🙁 pour le coup,merci de nous prendre pour des pigeons.

-Sous la dite « enveloppe » se trouve une pochette plastique contenant deux écussons. Ils sont d’une taille honorable, et d’une finition tout à fait correcte. Ils représentent les blasons de nos héros.

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme dit précédemment, l’objet le plus intéressant se trouve sur la gauche, puisqu’il s’agit de la fiole contenant l’eau noire (qui dans le jeu permet de régénérer les chevaliers et/ou d’activer un effet « bullet time » pendant les gunfights. Pour cette réplique, pas de possibilité de l’ouvrir, pas de mécanismes, juste une moulure dont les détails restent tout de même assez grossiers. Le métal est quand même bien lourd (heavy metal ???) disons, que je ne me vois pas avec une journée entière avec cet objet autour du cou.

-DLC, Dois-je préciser à quel point je trouve ça nul d’inclure des DLC dans un collector!!!!!! Bon, encore, un Skin et une arme pour Galahad ? Passe encore… Mais les coulisses du jeu (making off), là je dis, NON, un fucking DVD en plus, ça ne leur aurait pas fait tortiller du fion ???? 🙁

Pour conclure, si le collector en lui même reste de bonne facture, et que son aspect extérieur est franchement classe, mon avis est un peu plus mitigé concernant ses objets intérieurs. Entre finitions moyennes, contenu faible ou du moins discutable, et des DLC. Je trouve le prix un peu fort. 10€ de moins ou au minimum un steelbook en plus comme dans la version « Premium » US aurait justifié le prix. D’autant plus que nos amis d’outre-atlantique ont eu la chance d’avoir un collector d’un niveau au-dessus avec une figurine autrement plus classe (env 150 dollars), les veinards !!! Il ne reste plus qu’à espérer que le tir sera rectifié le jour où une suite sera annoncée.

 

Les collectors Assassin’s Creed Unity annoncés

Voilà les amis, l’E3 c est fini, après la masse phénoménale d’information a digérer, et qu’ Ubisoft nous à montré de belles choses pour bien nous faire saliver sur leur nouveau bébé : Assassin’s Cred Unity . Il est temps… … Temps de passer à la caisse ! Car voici qu’arrive LES collectors !!!

Pas moins de quatre éditions pour ce titre sont disponible. Commençons par la plus garnie, la guillotine edition, Exclusivement disponible chez Ubishop, elle contient :

  • La figurine de Arno (env 41 centimètres) au pied de sa guillotine, dont la lame est encore couverte de sang.
  • Le jeu physique (logique)
  • Une boite à musique en bois
  • Une lithographie sur toile
  • Une carte secrète de Paris in game
  • Un jeu de Tarot aux couleurs du jeu
  • Un Art book
  • L’OST du jeu ( avec un vrai CD, MERCI )
  • Deux lithographies sur carte rangé dans son enveloppe
  • un boitier spécial « Futurpack »
  • Le tout dans un magnifique coffret estampillée de la fameuse machine du docteur Guillotin
  • Deux DLC pour des missions solo ( 45 minutes de jeu )

Comptez environ 150 euros pour cette édition, la plus fournie du lot.

La Notre Dame Edition :

Elle sera une exclusivité pour la chaîne de distribution Micromania, elle comprend

  • Le jeu physique
  • La figurine de Arno sur sa gargouille
  • L’OST du jeu en CD
  • L’art book
  • Une boite à musique en bois
  • Un DLC de deux missions complémentaire ( équivalente au coffret guillotine)
  • Le tout est rangé dans une boite collector proposant un background à la figurine
Un goodies complémentaire viens d’être annoncé pour toutes précommande. le médaillon de la liberté 

Comptez 99€ pour cette édition fort sympathique malgré tout.

La bastille édition :

L’édition la moins fournie du lot, mais qui à cependant un steelbook inédit

  • Un Coffret Steelbook
  • Le jeu physique
  • un Art Book
  • Deux Lithographies dans une enveloppe
  • l’ost sur CD
  • Et les 2 missions complémentaire en DLC 

Cette édition sera proposée au prix de 79.99€

Et enfin, Amazon bénéficie de sa propre édition, ou plutôt d’un goodies très sympa de précommande, la montre à gousset d’Arno.

Voili voilou chers amis assassins, vous avez le choix des armes, pour ma part, je vais craqué pour la guillotine édition. Pour finir et histoire de patienter jusqu’au moi d’Octobre, je vous redonne la vidéo de gameplay de l’E3

[Précommande] Child of Light Collector

Loin des ses licences phares, loin de ses assassins, de ses pirates informatiques, ou des ses rongeurs fou. Ubisoft nous surprends avec une aventure pleine de charme et de poésie : Child Of Light.

 

Développé par Ubisoft Montréal, le jeu utilise le moteur Ubi-Art Framework,et fait des merveilles avec la direction artistique. Son style crayonné et aux couleurs aquarelles flatte la rétine. Nous sommes dans un véritable conte de fée vidéo-ludique.

Concernant les mécanismes, nous sommes en terrain connu, il s’agit ici d’un RPG tactique des plus traditionnels, avec prise d’expérience, plus de 200 compétences à débloquer et plus de 600 combinaisons de cristaux, les puristes apprécieront.

Bien que ce jeu soit 100% dématérialisé, je salue l’initiative d’Ubisoft de sortir un collector pour leur titre, bien que je serais toujours surpris de l’intérêt d’un collector « physique » pour un jeu 100% démat.

Le coffret contient :

– un code de téléchargement pour le jeu (logique)

– Un poster conçu par Yoshitaka Amano

– Un artbook de 24 pages

– Un DLC de Custom pour Aurora

– Un DLC Golem (personnage jouable exclusif au collector).

– Un porte clé lumineux Igniculus

Un tout petit collector donc, à un prix tout aussi mini, en effet le jeu seul en démat est dispo pour 14.99€, et le collector « physique » pour 5€ de plus, soit 19.99€. A ce prix, il n’y a pas de question à se poser.

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux connaissent mon aversion pour le 100% démat, étant de la vieille école, il est important pour moi de posséder ma version physique, d’ailleurs, les nombreux unboxing que vous pouvez retrouver sur le blog le prouvent. Mais j’avoue être totalement tombé sous le charme de cette nouvelle licence qu’est Child Of Light, et je ne voulais pas passer à coté de ce titre, quitte à passer du côté obscur de la force, et à acheter ma version full démat. C’est pourquoi je félicite Ubisoft pour cette bonne idée de nous proposer ce petit coffret à prix mini. Mes étagères apprécieront.

Cependant, seuls, les PC, PS3 et PS4 sont concernés par cette édition collector, pour nos amis Xbox seule la version full démat sera disponible sur les plateformes de téléchargement. Un choix bien étrange.

On se retrouve le 20 avril 2014, date de sortzi du jeu pour l’unboxing 😉

[Unboxing] Collector The Last Of Us édition Ellie

Ce week end, j’ai reçu mon édition collector du dernier bébé de Sony, chouchouté par le studio Naughty Dog, j’ai nommé The Last Of Us.

Ce collector était disponible en deux versions, la version Ellie, et la version Joël, respectivement la petite fille (Ellie) et le héros du jeu (Joel).
Pour ma part c’est la version Ellie que j’ai reçu et je suis très surpris de l’originalité du collector.

  

En effet, le collector est rangé dans un carton dont l’ouverture nous laisse découvrir le visage d’Ellie.

Ce visage se trouve sur une pochette en tissu style trousse de survie. Une fois cette trousse ouverte, l’ensemble des goodies nous est dévoilé.

Dans ce collector, nous ne retrouverons pas de jeton de poker ou encore de jeu de carte, à l’instar collector de Fallout New Vegas, pouvant nous rappeler nos bonnes parties en ligne sur partypoker.fr bien avant l’infection ^^.

Au menu, un autocollant Naughty Dog pour les fanboys, un autre autocollant skin pour manette PS3 aux couleurs d’Ellie. C’est un peu du tuning de manette mais l’idée est louable. Quand j’aurais remis la main sur mes manettes officielles je testerais ça.

Il y a également un grand poster dédié à Ellie. Par contre, accrocher un poster d’une ado de 14 ans dans ma salle de jeu risque de faire de moi un gros pervers et des soucis judiciaires. Autre côté « négatif, le poster est archi plié pour pouvoir rentrer dans le collector et j’ai horreur des plis sur mes posters. Ils aurait très bien pu mettre un carquois où enrouler le poster par exemple.

Autre goodies assez sympathique, un artbook de 70 pages nous montrant de magnifiques artworks et esquisses du jeu, me rappelant à chaque page que ce jeu est une tuerie et vraiment magnifique.

Le collector possède également un joli comic book nous racontant l’avant The Last Of Us. Je ne suis pas trop comics mais j’avoue qu’un comics autour de l’univers The Last Of Us me botterait bien. J’adore tout ce qui est lié aux zombies et je serais ravi de voir des comics d’une nouvelle franchise (à succès je l’espère). Petite précision, ce petit comic book est traduit en français, c’est peut-être anodin mais moi je préfère 🙂

Enfin, que serait une édition collector sans le jeu??? Et pour le coup, le jeu est rangé dans un magnifique boitier en carton illustrés de photos noir et blanc d’Ellie. Le boitier est vraiment magnifique. Ca nous change des éditions en mousse où dans le collector on retrouve le jeu dans un boitier plastique classique vendu en édition simple. J’apprécie vraiment cette petite touche d’originalité, si chère à Naughty Dog comme j’ai pu le constater avec l’édition Explorer d’Uncharted 3.

Dernier point, qui dit collector dit souvent DLC et cette édition ne déroge pas à la règle. Ici, nous retrouvons un pass online, ainsi qu’un code PSN nous permettant de télécharger diverses choses : Un costume d’Ellie pour Little Big Planet 2 (et Little Big Planet Karting), la bande originale du jeu (dommage de devoir la télécharger sur la console…), un thème dynamique pour votre console, ainsi que 2 avatars pour exhiber fièrement votre penchant pour The Last Of Us. Enfin, nous avons également divers DLC utilisable dans le jeu comme des sousous à dépenser sur le mode multi ou encore une arme personnalisable. C’est un peu lite je trouve côté DLC mais bon… 

 

[Déballage] Bioshock Infinite : Ultimate Song Bird

Enfin, le voici, le tant attendu nouvel épisode de Bioshock. Et pour l’occasion, un collector est tombé dans mon escarcelle. Fan de la série depuis le premier opus, tant pour son gameplay que son univers… Je ne pouvais me permettre de rater ce rendez vous.

Voyons ce que nous réserve cette Ultimate Song Bird Édition.

-Tout d’abord, la boîte qui se décompose en deux étapes. Tout d’abord, le packaging « commercial », avec les visuel que tout le monde connait et facilement identifiable par tous. Puis, une fois déballé, on y retrouve un coffret à l’identité plus proche des visuels In Game.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Song Bird : d’une taille honorable avec ses ailes déployées puisque l’on avoisine les 30 cm. Il prend une place folle dans ma vitrine 🙂 . Il prend appui sur les décombres d’une statue en ruine, la finition et la matière des plastiques et de très bonne qualité. Le degré de détails est lui aussi honorable, l’imitation cuir de la combinaison est très réussie, et les ailes de notre « oiseau » bien qu’assez fines, sont dans un plastique rigide d’excellente facture. On retrouve ce coté Steampunk dans lequel baigne Bioshock Infinite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ArtBook : Tout bon collector qui se respecte doit être fourni avec son ArtBook, celui-ci n’échappe pas à la règle. Toujours dans cet esprit vintage qui est si charismatique à la série, il est estampillé du blason de Columbia et bénéficie d’une couverture rigide, qui là encore lui donne un petit côté Old School.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les goodies : Au nombre de deux, Il y un porte clé et une mini figurine de mini figurine. Non, il n’y a pas d’erreur dans ma phrase tant cette dernière est ridicule.

Tout d’abord, le porte clé : bien que pas très grand, il reste d’une taille correcte  puisqu’il est fait pour tenir dans votre poche après tout. Il est en forme de fiole de Tonique de corbeau.

Concernant, la mini figurine de « Handyman« , qui est un des ennemis récurent de ce nouvel opus c’est peut-être l’élément de trop… tant sa taille est ridiculement petite. Je pense à mon humble avis qu’à vouloir en mettre de trop, cela fini par en être frustrant car en la voyant, j’en ai ri tellement elle est minable. Mais bon, cela reste louable de l’avoir joint au collector.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

( Comme vous pouvez le voir, j’ai mis une pièce de 0.50€ pour mieux se rendre compte de l’échelle… Attention pièce non fournie avec le collector ).

 

 

 

 

La Jaquette : Pas vraiment collector je vous l’accorde, mais elle mérite que l’on s’y attarde, en effet la communauté des fans boy de la licence ont littéralement tiré dessus à boulets rouges lorsque cette dernière a été dévoilée. Mais c’est avec plaisir que l’on peut constater que les petits gars du merchandising ont pensé à nous, car une fois le jeu ouvert, on y retrouve une jaquette recto verso avec les mêmes dessins que sur le coffret du Songbird. Une bonne idée qui a le mérite d’être soulignée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la lithographie : Toujours aussi fidèle à l’esprit du jeu, c’est aussi une des publicités que l’on peut trouver dans le jeu. Elle est en papier semi-rigide glacé. Un papier cartonné aurait peut-être été préférable.

– Steelbook et porte-feuille : Ayant pré-commandé mon collector chez Micromania, j’ai donc bénéficié de quelques goodies. Tout d’abord, le steelbook, estampillé « Fink MFG. » Il s’agit de la grosse société qui fabrique à peu près tout sur Columbia. Là encore, il respire l’ambiance Steampunk. Une jolie réussite ^^. Et ,dans deuxième temps, il y a le porte-feuille, de taille modeste, il s’agit avant tout d’un porte carte, mais il reste bien sympathique, surtout avec la carte d’identité de Booker (le héros que vous incarnez).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

– Les DLC : Et pour finir la liste de ce Collector, il s’agit des différents DLC.  Pour la version XBOX, il y a donc un skin pour votre Avatar, un masculin et un féminin. Il y a aussi 3 pouvoirs à utiliser dans les jeux, et la Bande Originale du jeu.

 

Au final, nous avons un collector riche en bonnes et mauvaises surprises. Le Songbird est juste magnifique, pour une figurine de coffret, car je sais que beaucoup de personnes dénigre les goodies des coffrets. 2K nous gâtent avec un oiseau majestueux qui mérite sa place en vitrine. De la même qualité de finition que les assassins de chez UBI. Et il y a aussi du moins bon, comme la ridicule figurine du « Handyman« , je pense que même chez Kinder ils sont plus généreux dans les œufs. En bref, nous avons ici un Must have pour tous fans de la série et les amateurs de beaux objets à collectionner.