Archives du mot-clé Ryu

[Test] Street Fighter V

Pour n’importe quel fan de jeux de bastons, les nouveaux volets de Street fighter sont parmi les plus attendus. Et dire que ce cinquième opus était attendu pour tous les fans de coup de tatane et de boule de feu est un doux euphémisme. Le précédent volet était sorti en 2009, 7 ans sépare les deux volets, même si, entre-temps, on a eu le droit aux versions « Super » et « Ultra » de Street fighter IV, deux versions rajoutant des personnages et équilibrant un peu plus le gameplay au fil des années.

Avec l’arrivée de ce cinquième opus, la question qui se pose est : « Est-ce que ça vaut vraiment le coup de passer à la caisse si l’on a déjà Ultra Street fighter IV ?« . Une question à laquelle je vais tenter de répondre dans cet article.

12801293_10208193846275053_3354078858224529084_nCe qu’il faut d’abord savoir, c’est que Capcom à promis de ne sortir aucune version « Super », « Ultra » ou « Prime plus vachement mieux qu’avant EX« . Non, Capcom voit son jeu sur la durée, et proposera du contenu au fil des prochains mois. Avec de nouveaux personnages, un véritable mode histoire débarquant au mois de juin, des nouveaux costumes, etc. Évidemment, pour en profiter, on pourra passer à la caisse pour débloquer du contenu, mais ce ne sera pas obligatoire et on pourra débloquer ce contenu avec de la monnaie virtuelle qu’on débloquera en jouant au jeu. Reste à savoir cependant, si c’est raisonnable et que n’importe qui pourra débloquer ce contenu, du moment qu’il joue un minimum, ou s’il faudra être un « hardcore gamer » qui pourrait même battre un adversaire les yeux bandés. On ne saura ça qu’à partir de mars, là ou le premier contenu arrivera.

Pour l’instant, le jeu n’a que 16 personnages jouables, et même si ça peut paraitre faible, comparé à un Ultra SF IV qui en avait plus d’une quarantaine, SF V à le bon goût de nous présenter des personnages très différents l’un de l’autre. En gros, pas de personnages « clones » comme on avait eu souvent droit dans les précédents SF, ici, chacun a des coups et une maniabilité différente. Même Ryu et Ken se dirigent un peu différemment (mais rassurez-vous, les Hadoken et Dragon punch sont toujours à leurs programmes !).

Au niveau maniabilité, ce nouvel opus se montre plus grand public que le précédent, vous aurez moins de mal à faire des coups spectaculaires, même si vous êtes néophyte dans le genre. Malgré tout, SF V garde tout de même son côté technique, et un joueur qui maîtrisera sur le bout des doigts un personnage continuera à enchaîner les combos sans problèmes.12798887_10208193838514859_8340745239254704365_nSF V est bien plus offensif que les précédents volets et certains systèmes de SF IV ont disparu pour laisser la place au niveau système du jeu, appelé le V-system. Ainsi, en appuyant simultanément sur poing moyen et pied moyen (triangle et rond, donc !), au lieu de déclencher la focus attack qui était réservé au quatrième volet, vous déclencherez la V-Skill. Chaque personnage à une V-skill différente, ainsi, Ryu pourra contrer un coup, R.Mika fera appel à sa partenaire qui viendra donner un coup au personnage adverse, etc. Une fois la barre de V-Skill remplie, vous pourrez déclencher le V-trigger. Idem, chacun étant propre à son personnage, Ryu aura alors les poings électrifiés, Chun-li doublera ses coups, ou chez d’autres personnages, ça déclenchera des grosses attaques, comme Rashid qui activera une tornade.

sfvscreens10v-triggercriticalartpng-f9d2e5_cbsnDans SF IV, on avait le droit à deux barres, l’une, une fois remplie déclenchait le super combo du personnage, et l’autre, l’Ultra combo, qui étaient les attaques les plus dévastatrices du jeu. À la place, on a désormais la barre de V-skill dont je vous parlais plus haut, et aussi la barre de Critical Art, c’est cette barre, qui, une fois rempli, vous permettra de déclencher un super combo. Du coup, si dans le précédent opus, chaque personnage avait 2, voir 3 super attaques, ici ils en n’ont plus qu’une chacun.

En clair, au niveau gameplay, le jeu est quasiment parfait ! Maniabilité exemplaire, fluide et graphiquement très beau, dès la manette en main, vous prendrez un plaisir certain et si vous avez aimer SF IV, alors vous adorerez SFV, car il est bien au-dessus !

Mais maintenant, on va s’attaquer au truc bien moins cool du jeu : le contenu ! Je vous ai dit que Capcom débloquerai du contenu au fil des mois (voir des années !), et bien, pour l’instant, on est que le premier mois du jeu, et si vous avez craqué, comme moi, y’a de grandes chances que soyez frustré lorsque vous lancerais le jeu pour la première fois.

12805824_10208193835434782_4599009148722914227_nDéjà, le menu du jeu est sommaire et pas vraiment agréable à l’œil, surtout si l’on compare à son prédécesseur, mais surtout, si vous êtes principalement un joueur solo, vous n’aurez pas grand choses à vous mettre sous la dent. En effet, il n’y a pas encore de mode défis (un mode très pratique pour s’entraîner avec les personnages), et surtout, aucun signe d’un mode Arcade, le mode de jeu de base de n’importe quel jeu de baston ! Pour l’instant, il faudra se contenter d’un mode survie (qui permettra de débloquer de nouvelles couleurs pour les personnages) et un mode histoire. On pourrait se dire que le mode histoire peut compenser tout ça, sauf que le mode histoire se termine en quelques minutes pour chaque personnage. En gros, vous verrez des dessins racontant l’histoire du personnage que vous avez choisi, entrecoupé de quelques combats, et ces combats, vous en aurez 2, voir 3, pas plus. Et le pire, c’est que ces combats sont vraiment trop faciles, et ne se déroulent que sur un round. En clair, on ne prend même pas plaisir à apprécier ces fameux combats. Vous allez peut-être croire que j’exagère, et bien, vous allez voir votre tête quand vous vous lancerez dans ce mode !

Non, pour l’instant, la seule manière de s’éclater sur ce jeu, c’est de jouer avec des potes en mode versus, ou bien sur les matchs en ligne. D’ailleurs, le mode en ligne était plutôt catastrophique au lancement, mais à l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai plus trop de soucis pour me connecter.

En conclusion, si ce Street fighter V vous fait de l’œil, je vous conseillerais d’attendre encore quelques mois, histoire d’avoir un minimum de contenu, car pour l’instant, le jeu semble avoir été sorti dans la précipitation, et on a un peu la sensation de jouer à une version bêta. Malgré tout, une fois qu’on aura vraiment du contenu conséquent sur ce jeu, SF V se placera comme le must des jeux de bastons, car son gameplay est exemplaire ! (C‘est pas le cas de son contenu !)

Sony annonce le projet Morphéus

Lors de la GDC, Sony a annoncé son projet de casque à réalité virtuelle, baptisé projet « Morpheus« .

Ce prototype dispose d’un écran de 5 pouces (environ 13 cm) en 1080p, et d’un angle de 90 degrés. Le casque est bien sur muni d’un accéléromètre et d’une fonction gyroscopique, qui, couplés à la caméra de la PlayStation 4 permettront de retranscrire fidèlement et à 360 degrés les gestes du joueur ingame.

(Voici une vidéo du site cnet, vous montrant le projet morpheus en action)

De plus, Sony annonce que la manette PS4 et le Playsation Move seraient aussi compatible avec la technologie Morpheus, ouvrant ainsi la voie à toujours plus d’interactions et d’immersion du joueur. Dégainer une épée, ouvrir une porte, conduire n’auront jamais été aussi réaliste.

Mais avec ce casque de réalité virtuelle, le son n’a pas été oublié. En effet, le projet « Morpheus » est aussi équipé d’une technologie de son 3D, permettant de déplacer les sons dans l’espace, à 360°, mais également en haut et en bas. Cette technologie permet une immersion sonore totale avec, par exemple, le vol d’un dragon au dessus du joueur, je vous laisse imaginer un tel effet dans Skyrim. 🙂

A ce jour, aucune date de commercialisation ni de prix n’ont été dévoilés par l’éditeur nippon.

Cependant, un tel projet fait fonctionner l’imaginaire à 200%, imaginez-vous, Seattle comme si vous y étiez dans le dernier Infamous ou à la barre du Jackdaw dans AC4? Ou encore, frémir devant une porte à ouvrir comme dans Outlast? On en a tous rêver, mais à l’époque où nous rêvions devant le powerglove de Nintendo, jamais, 20 ans plus tard, nous aurions pensé cela possible.

Reste cependant une barrière bien réelle, celle du prix. En effet, cette technologie a un coup, et si l’on veut en profiter à son maximum, nécessite une pléthore d’accessoires ( PS Move, caméra, manette )voilà qui pourrait en rebuter plus d’un.

Je terminerai ce billet avec une note plus humoristique, mais je ne pouvais m’en empêcher.

A bientôt cher(e)s lecteurs.

[Arrivage] Yoostar 2 sur PS3

Aujourd’hui, tata Namco Bandaï nous a envoyé la version presse de Yoostar 2 sur PS3, dont nous évoquions la sortie vendredi dernier

Ses fonctionnalités Move et Playstation Eye nous permettront de jouer les acteurs en lieu et place des vrais protagonistes. J’ai toujours voulu voir ce que je valais devant la caméra, je serais bientôt fixé. Le test arrivera bientôt !!

Un grand merci à Namco Bandaï pour le jeu !

[Dans les bacs] Yoostar 2

Aujourd’hui est sorti le tout dernier jeu Namco Bandaï Game, j’ai nommé Yoostar 2 sur PS3 et Xbox 360. Il est développé par Blitz Games Studio et édité par Yoostar Entertainment.

Le principe ? Vous plongez au coeur de vos films préférés !!! Et oui rien que cela…

Comment est-ce possible ? Grâce à Kinect et au Playstation Eye…

Descriptif du jeu

Yoostar2 vous transporte dans la magie d’Hollywood sans bouger de votre salon. En utilisant le Playstation®Eye, vous allez jouer les scènes cultes de vos films et séries télévisées préférés aux côtés des vos acteurs favoris ou même prendre leur place ! Suivez les dialogues ou laissez libre court à votre improvisation. Yoostar classe vos performances d’acteurs et vous offre la possibilité de mettre en ligne vos propres scènes sur le portail de jeu Yoostar2, Yoostar.com et Facebook. Attention, silence ! Moteur…Action !

Dans ce jeu,  vous retrouverez 50 scènes de films cultes, 10 décors d’Hollywood, 20 vidéos d’arrière-plan et des centaines d’autres scènes en téléchargement sur la boutique en ligne. Au menu, vos films et séries préférés tel Very Bad Trip, Tonnerre sous les tropiques, Mon beau-père et moi, 300, Kick Ass, Le Parrain, Rocky, Casablanca, Le Magicien d’Oz, Star Trek, Mad Men, Les Experts…

Perso j’ai toujours rêvé de jouer les Spartiates et c’est pas spécialement le slip en cuir noir qui m’interesse…

Yoostar 2, comment ca marche?

Les joueurs sont évalués sur leurs justesses d’interprétations et leurs performances globales, mais le jeu récompense également l’improvisation et la créativité des joueurs. Deux modes de jeux s’offrent aux joueurs:

  • Défi – Un mode de progression basé sur des séries de challenges. Jouez bien et débloquer des scènes supplémentaires qui vous conduiront jusqu’à Hollywood.
  • Jeu Rapide – Jouez des scènes au choix seul ou à deux. Vous pouvez enchaîner une séquence de cinq scènes à la suite et montrer votre super jeu en groupe.

De plus, le jeu propose des fonctions sociales. Vous pourrez ainsi partager votre performance avec vos amis et la communauté Yoostar2 sur le portail du jeu Yoostar2, Yoostar.com, Facebook et Twitter. En participant et en faisant bouger cette communauté, vous gagnerez des récompenses.

[kml_flashembed movie= »http://www.youtube.com/v/zSOzTwRTNF8″ width= »425″ height= »344″ allowfullscreen= »true » fvars= »fs=1″ /]


[Paris Games Week] Bilan du salon

Comme vous aurez pu le voir un peu plus bas, Rhumyxcube à déjà mis son ressenti par rapport au Paris Games Week, étant donné que je n’ai pas pu y aller avec eux et que j’y suis allé un autre jour (Dimanche, le dernier jour., j’ai décidé de mettre mon propre ressenti sachant que je n’ai pas forcément vu les mêmes choses que mes collègues !

Ma première impression en arrivant, c’était d’avoir affaire à du gros spectacle, en clair, tout était fait pour en mettre plein les yeux, un peu comme un bon gros blockbuster ! D’ailleurs, le regret là-dedans, c’est qu’il n’y avait aucun éditeur indépendant, là, il n’y avait que du lourd, Need for speed, Gears of war 3, Call of duty, etc. Mais bon, tout cela ne m’a pas empêché de prendre mon pied à essayer toutes ces nouveautés !

Je suis arrivé le dimanche matin, quasiment à l’ouverture, et on peut dire que c’était assez tranquille, par contre, c’était tout autre chose l’après-midi, car il fallait limite passer à travers la foule à coup de poings ! En ce qui concerne les jeux que j’ai essayé, j’ai d’abord testé Kinect, ce fameux concept de la Xbox 360 étant loin de me convaincre, j’ai voulu essayer pour voir si ça allait me refermer le clapet. Et bien, j’ai joué à un jeu de volley ball et cela ne m’a clairement pas convaincu, la précision étant vraiment hasardeuse, il faudra voir ce que ça donnera sur d’autres jeux, mais là Kinect ne m’intéresse pas du tout ! J’ai pu tester d’éternellement retardé Gran Turismo 5 avec le volant et les pédales, et graphiquement le jeu est vraiment beau mais j’ai conduis comme un nase (j’ai des réflexes de Burnout qui sont restés…). Par contre, j’ai eu un gros coup de cœur, ce coup de cœur c’était lorsque j’ai pu testé Marvel vs Capcom 3, le 2ème volet m’avait fait passer de longues nuits blanches sur ma bonne vieille Dreamcast, et ce troisième volet avec un moteur graphique similaire à celui de Street fighter 4 de toute beauté m’a vraiment accroché et je n’ai qu’une hâte, avoir le jeu chez moi !

En ce qui concerne les jeux dont on avait seulement droit à une présentation vidéo, j’ai pu voir une démonstration de Homefront, FPS qui montre un scénario probable dans notre futur proche qui mettrait le monde dans le chaos (En gros, après la mort de Kim Jong-il, son fils prend la relève et provoque une guerre destructrice…), même si j’ai adoré l’ambiance post-apocalyptique du jeu, c’est encore difficile de se faire un véritable avis sur le jeu ! Après, petite présentation de Fable 3 avec les développeurs dans une ambiance vraiment sympa et détendu, mais, contrairement à Rhumyxcube et Loo-ly qui ont gagné leur t-shirtsen pariant sur la bonne poule, moi, je l’ai obtenu d’une autre façon. Je vous explique, je suis allé au salon avec mon cousin, et pour lui Fable, c’est un peu sa bible ! Donc on va à la présentation, on perd au jeu et on est reparti, mais mon cousin, ayant découvert que les développeurs étaient présents il s’est dit : « C’est mort, on y retourne, je veux un autographe !!! ». Bref, on y est retourné et le présentateur a demandé à ceux qui voulaient des signatures d’attendre sur le côté le temps qu’ils donnent les t-shirts aux gagnants (Ouais, parce qu’on avait encore perdu…) on était tous les deux avec un autre passionné de la saga à attendre. C’est là que les développeurs nous regardent et nous font « Ça vous dit un t-shirt ? », évidemment, en cœur on a dit « OUAAAAIIIIS !!!! ». On a pu en profiter pour discuter avec eux et il faut avouer que les gars sont vraiment cools ! On avait pas pris de jeu pour le faire signer (on savait pas qu’ils étaient présents à l’évènement ) du coup on a fait avec ce qu’on avait, nos places d’entrées. Et c’est là que j’ai fais une grosse boulette, ma place d’entrée étant une invitation que j’avais gagné grâce à…….Playstation ! Résultat : Les gars ont pris ça avec beaucoup d’humour et ont hurlé un « OH NOOOOOOO !!!!!! », en barrant le logo Playstation pour le remplacer par Xbox (voir la photo ci dessous). Bref, des mecs super sympas qui contribuent à la magie du jeux vidéo, encore merci les gars !

 dfghjklm

Contrairement à mes potos Rhumyxcube et Loo-ly, j’ai décidé d’aller poireauter à l’immense file d’attente pour jouer à Gears of war 3, quasiment 2 heures d’attente, je pouvais dire que j’en pouvais plus (d’ailleurs, ceux qui m’ont dans leurs contact s Facebook pourront voir une photo de moi avec un regard plein de désespoir et de mauvaise humeur !^^). Arrivés enfin dans les locaux pour tester la bête, la déco était bien dans l’ambiance bourrine du jeu avec des cerveaux et des yeux dans des bocaux (pas des vrais, hein !) . Pour le jeu, on a testé le multi (et les meilleurs joueurs repartaient avec un t-shirt, pas de bol, j’ai joué comme une quiche !) et je n’ai noté aucune amélioration graphique par rapport au précédent volet, mais la nouveauté de ce mode multi est que l’on peut diriger les monstres que l’on affronte dans le solo. En clair, si ça vous chante, vous pourrez diriger un ticker, un boomer ou autres créatures de ce genre. Et il faut avouer que c’est grisant de pouvoir arracher le bras d’un mec en train de ramper pour lui taper dessus avec ! Étant fan de la saga, j’ai été forcément conquis même si j’attends de voir de réelles nouveautés pour qu’on ait pas le droit à une sorte de version 2.5, on verra ça par la suite !

Voilà en gros pour les jeux qui m’ont le plus marqué, pour l’ambiance on a croisé la route de Mario et Luigi qui ne pouvaient pas faire 2 pas sans qu’une foule d’hystériques leur colle à la peau. Et sur la scène centrale on a pu voir Julien Tellouck (présentateur sur le chaîne Game one) qui était chaud bouillant pour mettre l’ambiance. En effet il présentait le jeu de danse de Michael Jackson et il a décidé de descendre dans le public pour les faire danser avec lui.

Conclusion, pas déçu du festival même si quelques petits détails mériteraient d’être modifiés (du genre, ramener des invités comme Matt Pokora, les passionnés du jeu vidéo s’en foutent un peu…), en tout cas, l’année prochaine, j’y retourne !

[Jeux vidéo] Le Playstation Move disponible

Aujourd’hui, Sony lance son Playstation Move vous savez cette espèce d’accessoire qui capture vos mouvements ? Ce fameux accessoire est disponible seul à 39€,en pack avec le Playstation Eye et une démo (59€) ou carrément pour ceux qui n’ont pas encore la console il y a un package complet avec une console dotée d’un disque dur de 320 Go (349€).

Ensuite divers accessoires pour prolonger l’expérience à plusieurs ou tout simplement pour profiter pleinement des nouvelles possibilités offertes par la console :

  • 15 € la station de charge,
  • 20 € le pistolet,
  • 30 € la manette de navigation (indispensable à certains jeux)

Voyez, la liste est longue ! Mieux vaut être riche pour être dans le Move…