Archives du mot-clé switch

[Test] Fast RMX – Nintendo Switch

Salut tout le monde !

Aujourd’hui, je ne vais pas vous parler d’un jeu AAA…

Non ! Aujourd’hui, je vais vous parler d’un jeu qui a connu le jour sur l’Eshop de Nintendo, développé par les studios Shin’en Games.

Allez, raconte nous une histoire…

Pour cela, revenons un peu en arrière… Revenons le 27 mai 2011, date à laquelle un certain Fast Racing League sur Wii pointe le bout de son nez, jeu de course futuriste dopé à la testostérone.

Fort de son succès, il connaîtra une suite sur WiiU, intitulé Fast Racing Neo, pour finalement arriver sur la petite dernière de Nintendo.

Le jeu sur Wii…

… Et son arrivée sur Wii U

Fast Racing League – Wii

Fast Racing Neo – Wii U

Intitulé Fast RMX, ce jeu de course est assez différents des autres jeux de courses connus.

Imaginez :

Prenez un F-Zero, saupoudrez le d’un zeste d’Extreme G, et arrosez le d’un bon Ikaruga, et vous aurez ce que représente ce jeu, qui finalement tire suffisamment son épingle du jeu pour avoir son identité propre.

Mais c’est quoi ce jeu ?

C’est un jeu de course… comprenez donc par là que vous n’aurez aucune armes pour défoncer les adversaires : seul le talent et la maîtrise du circuit compte.

C’est aussi pour cela que je rapproche ce jeu à un F-Zero plutôt qu’à un WipeOut, puisque même si graphiquement, on pense d’emblée à ce dernier, l’absence d’arme le met au même rang que ce premier.

Concernant les circuits, au nombre de 30 une fois tous débloqués, ils sont tous suffisamment déjantés et différents pour que l’on veuille y revenir.

La liste des championnats

L’exemple du circuit TEPANECA VALE de la coupe MERCURY me revient toujours en tête, puisque conduire un vaisseau, à environ 800kms/h, dans une petite campagne, en pleine nuit, et avec une pluie battante annonce tout de suite la couleur.

TEPANECA VALE

Un circuit de taré !

Ca va très vite !!

Alors forcément, le choc est inévitable…

Mais ce qui fait l’identité propre à ce jeu de course, c’est la possibilité de switcher la couleur du vaisseau en jaune ou en bleu.

Mais à quoi ça sert ?

Vous voyez une zone accélératrice jaune ? pas de problème : switchez votre vaisseau en jaune, et vous partirez en boost.

A l’inverse : vous restez en bleu, votre vaisseau freinera comme jamais.

Comprenez donc par là que la maîtrise du circuit sera primordiale, afin de savoir  où sont placées ces zones de couleurs.

Ce principe de base, c’est vraiment du Ikaruga tout craché, sorti sur Dreamcast à l’époque, où vous deviez switcher votre vaisseau du noir au blanc pour récupérer l’énergie des tirs ennemis, remplir une jauge, et tout défoncer grâce à un feu surpuissant ( mais fatalement, le coloris opposé vous flinguait votre vaisseau… )

Rajoutez en plus une musique techno parfaitement en phase avec chaque niveaux, et vous comprendrez que ce jeu est un incontournable de la toute dernière console Nintendo.

Et le multijoueur alors ??

Suite à leur dernière mise à jour, le mode multijoueur est on ne peux plus complet.

Vous pourrez soit jouer en ligne, soit en local avec des potes.

Parlons d’abord du jeu en local :

Prenez une bande de potes, sortez vos Joycons, et éclatez vous jusqu’à 4 joueurs en écran splitté…

L’initiative est cool, dans la mesure où le multijoueur local était en voie de disparition ( à mon grand regret ).

Le jeu reste beau, fluide, et parfaitement lisible sur une TV… Comprenez donc que le jeu à 4 sur l’écran de la Switch est très, mais alors TRÈS compliqué ( reprenez l’exemple du TEPANECA VALE et cous comprendrez… )

Un bon mode multijouer en local… A l’ancienne, quoi !

Et c’est encore plus cool si vous avez des potes qui possèdent eux aussi le jeu : déjà, ils font preuve de bon goût… Et ensuite, parce que, à l’instar de toutes consoles portables, vous allez pouvoir vous affronter en local contre eux, et ce jusqu’à 8 consoles Switch de reliées… Ça annonce de belles courses tout ça !

Et le mode en ligne alors ???

Et bien il est possible, soit uniquement entre amis ( si jamais vous avez des potes qui ne peuvent pas venir lors de la précédente course en local, par exemple ), soit en ligne contre le mooooonde entier !

Bon, ben attendons les autres joueurs alors…

Bref, vous l’aurez compris, ce jeu, c’est une excellente initiative de la part de son développeur pour combler l’absence d’un F-Zero sur Switch.

Beau, fun, doté d’une excellente jouabilité, et avec une durée de vie conséquente par le biais de ses différents modes de jeux, c’est un Must-Have sur cette machine ( encore merci d’ailleurs à Shin’en Games de nous faire confiance ).

Et forcément, avec mon talent, je ne termine pas premier 😀

Allez, je vous laisse.

Bon jeu à tous, et n’oubliez surtout pas : Que le plaisir de jouer perdure face à l’adversité 😉

[Bon plan] Des jeux Xbox live gratos ca vous tente?

Un bon plan à vous proposer ca vous tente? Pas grand chose à faire si ce n’est posséder une connexion internet et une Xbox 360…

Dès que vous avez tout réuni (pas trop dur je pense…), RDV sur le live dans la section des jeux et ya plus qu’à se rendre sur la fiche du jeu.

Premièrement, lettre D pour Doritos Crash Course. Ce jeu comporte 12 succès et vous permettra de remporter 200g de succès (toujours bon à prendre, surtout quand c’est gratos…) Connaissez vous Ninja Warrior sur W9? Si oui c’est un peu le même style, si non, ruez vous dessus c’est juste énorme comme émission !!!

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/YuCFgaI_qEA" width="425" height="344" allowfullscreen="true" fvars="fs=1" /]

Deuxièmement, lettre H pour Harms Way. Ce jeu comporte 12 succès et vous permettra de remporter 200g de succès (toujours bon à prendre, surtout quand c’est gratos…) C’est un jeu de course qui a l’air complètement barré et en terme de graphisme c’est pas trop vilain...

[kml_flashembed movie="http://www.youtube.com/v/GbHTVsHQD8s" width="425" height="344" allowfullscreen="true" fvars="fs=1" /]

En conclusion je ne dirais qu’une chose, c’est gratuit donc à télécharger sans hésiter !!!!

[Test] Lego Harry Potter

Aujourd’hui je vous propose un test du dernier jeu que j’ai  reçu d’Okajeux, jeu que j’ai terminé, retourné même…à 100%. Si je vous dis, Lego, gamin, lunettes, sorcier, et bien oui il s’agit bien du jeu LEGO Harry Potter. Si vous aviez trouvé, vous auriez pu jouer à Pyramide et avoir la chance de rencontrer Pepita…

Bref revenons à nos briquettes…

Scénario : Le jeu Lego Harry Potter, est une adaptation des 4 premiers volets d’Harry Potter. Vous y retrouvez les personnages qui ont contribué au succès du roman et vous vous retrouvez dans la peau d’un des nombreux héros de la saga.

Le jeu se découpe en 4 chapitres, de 6 parties chacune,  reprenant la trame de Harry Potter à l’école des sorciers, Harry Potter et la Chambre des secrets,Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, ainsi qu’Harry Potter et la coupe de feu.

Graphismes : C’est un jeu LEGO…donc côté graphismes on va dire que c’est…original. Par contre, les développeurs ont bien intégré le côté magie de la saga aux différentes animations et c’est une excellente chose. On retrouve les décors des différents films et même si ceux-ci sont à la sauce Lego, on se reconnait facilement et on prend plaisir à déambuler dans les couloirs.

Jouabilité : Le défaut du jeu peut être mais c’est hélas le cas pour tous les jeux LEGO…  On se retrouve bloqué dans le décor, en étant obligé de changer de perso histoire de changer de zone de jeu. Bref quelques bugs qui nous empêchent d’avancer et énervent pas mal…

Bande son : C’est du Lego, mais c’est aussi du Harry Potter donc pour le coup, nous avons droit à des thèmes musicaux de grande qualité. Bon elles sont sympas, mais pas très variées hélas.  Par contre on retrouve vraiment l’ambiance des films. Sinon, par moment quand on entend Harry sauter, on croirait la voix française d’Harry Potter (ou alors j’ai joué trop longtemps d’affilée et ca m’a collé des idées bizarres…)

Durée de vie : Durant ces quatre années, vous croiserez de nombreux personnages, vous vous promènerez dans les moindres recoins de Poudlard à la recherche de la moindre piécette vous permettant d’acheter des bonus, des personnages supplémentaires, afin de recommencer les niveaux en mode libre afin d’obtenir de nouveaux bonus, etc… Bref si comme moi vous comptez finir entièrement le jeu, va falloir un peu de temps et de patience.

Récompenses : C’est un jeu aux succès faciles dans l’ensemble. la difficulté majeure réside dans la durée en fait. En effet il faut faire preuve de patience avant de finir le jeu à 100% et espérer un trophée ou succès bien mérité. J’ai passé de nombreuses heures dessus et je suis assez content d’en être arrivé au bout. 1000G sur ce jeu, ca n’a pas été de tout repos et j’ai failli abandonner à cause d’un bug. Mais j’ai résisté et me voilà justement récompensé.

Conclusion :  Un bon jeu dans l’ensemble qui respecte aussi bien les critères des jeux Lego que ceux de l’univers d’Harry Potter. Surtout destiné aux fans de la saga, ce jeu ravira tout de même les amateurs des jeux Lego. Force est de constater que rares sont les jeux à une telle durée de vie maintenant donc n’hésitez plus et foncez à Poudlard !!!

Note : 14/20

[Test] Sherlock Holmes contre Jack l’Eventreur sur Xbox 360

D’abord sorti sur PC, Sherlock Holmes a ressorti sa loupe sur Xbox 360 quelques mois plus tard. Malgré un changement de développeur entre temps, nous avons affaire ici au même jeu. Au final, le jeu est sympathique malgré ses nombreux défauts mais bon en même temps les jeux d’enquête n’étant pas vraiment présents sur la console, on ne dira rien…

L’histoire nous plonge dans le Londres des années 1888 et nous met à la place de Sherlock Holmes et son célèbre assistant le Docteur Watson. Ici vous enquêtez sur différents meurtres assez violents commis de nuit de façon assez barbare par un certain Jack L’eventreur dans le quartier mal famé de Whtechapel. Bon l’idée de relier deux monuments tels Jack L’Eventreur et Sherlock Holmes est excellente mais est-ce vraiment suffisant compte tenu des problèmes de gameplay et des quelques bugs présents…?

Et bien pour ma part j’ai trouvé le jeu assez mou, lent, voire ennuyeux parfois. Niveau graphisme c’est assez moche avec une 3D vieillissante et l’expression des personnages leur donne autant de charisme qu’une moule accrochée à son rocher.

Bonne idée par contre le fait de pouvoir passer d’une vue à la 1ère personne à une vue à la 3ème personne. Dommage que les ruelles du quartier de Whitechapel ne soient pas tellement fréquentées car en vue à la 1ère personne, traverser une ruelle sombre aurait pu nous faire peur tant la crainte de Jack l’Eventreur se fait sentir dans le voisinage.

Au niveau de la difficulté, elle est assez bien dosée car même si les énigmes ne sont pas si simples parfois mais sachez que la difficulté va en progressant. Quant à la recherche d’indices, elle peut être simplifiée juste en appuyant sur une touche de la manette qui nous montre tous les indices à trouver dans la pièce. Assez simple donc de terminer le jeu…mais cela gâche l’intérêt…

Au niveau des doublages, je trouve qu’ils sont très bien faits et c’est avec plaisir de retrouver la voix de Benoit Allemane, alias Morgan Freeman. Cette voix convient très bien à Sherlock Holmes que nous connaissons raffiné et élégant. Cette voix lui va donc très bien et c’est un excellent choix. Et cette voix on va l’entendre un bon bout de temps puisque durant votre enquête vous devrez en permanence interroger les passants et les mêmes protagonistes dans des lieux précis.

En terme de durée de vie, elle est acceptable dans la mesure où vous devrez accomplir de nombreuses quêtes annexes pour obtenir certains indices ou renseignements de la part de témoins. De nombreux dialogues (pouvant être zappés mais ça gâche l’intérêt de l’histoire…) viennent également prolonger l’aventure.

L’enquête se déroule en plusieurs étapes, d’abord la recherche d’indices, ensuite la reconstitution, puis la phase de déduction  afin de trouver ensuite la solution et élucider l’affaire. Pour vous aider, il y aura une série de questions/réponses. En gros, vous avez le choix entre plusieurs théories, auxquelles il faudra associer les indices que vous avez pu récolter jusqu’à présent.

En conclusion,  je dirais que Sherlock Holmes contre Jack l’Eventreur est un jeu d’aventure (Point&Click) équilibré, accessible à tous grâce à la possibilité d’être assisté ou non et avec un scénario digne d’un roman de Sir Arthur Conan Doyle. Pour un prochain opus, il faudra toutefois que l’éditeur se penche sur les graphismes et exploite un peu la console pour être aussi bon sur le fond que sur la forme. Étant friand de ce style de jeu, je ne peux pas trop le blâmer car mal représenté avec une concurrence très faible dans tous les sens du terme (Les Experts…). pour finir je tiens à préciser également que ce jeu est un excellent titre pour ceux qui sont accros aux succès. La plupart des succès se débloquent obligatoirement à certains passages du jeu.

NOTE : 13/20

J’en profite pour vous rappeler qu’il reste une petite semaine pour tenter de gagner le jeu via notre concours.

[Test – Succès / Trophées] King Kong

Peter Jackson’s King Kong

Je ne sais pas vous mais moi je suis devenu un addict des jeux à 100% donc finir le jeu en ayant tous les succès ou les trophées d’un jeu.

Mon dernier en date est King Kong sur Xbox 360 que j’avais eu sur le net à un prix défiant toute concurrence…

Et sans me cacher, je peux vous dire que je l’ai pris principalement car je savais que c’était un jeu facile à finir…et aux succès rapides.

Bon alors maintenant que je l’ai (laborieusement) terminé, je peux vous dire qu’en effet ce jeu est super facile à finir et obtenir les 1000 points de succès… Au total, 9 succès différents qu’on débloque automatiquement en terminant un chapitre donc rien de plus simple en effet… Mais c’était sans compter sur l’équipe d’Ubisoft qui nous a pondu un jeu plus que bâclé compte tenu que l’histoire se termine en à peine 6h, bourré de bugs qui nous empêchent de progresser dans la carte… Obligé de recharger sa partie pour se débloquer de la situation inconfortable dans laquelle on se retrouve…

Bon il n’y a pas que des points négatifs rassurez-vous, ce jeu reste tout de même assez fidèle au scénario du film et se base donc sur le sauvetage de Ann sur une île pleine de danger (Rien à voir avec Lost hein). Les phases de jeu où l’on contrôle Kong sont bien appréciables. Un vrai défouloir où l’on peut taper tout ce qui bouge. Hélas on passe quasiment tout le jeu sur l’île et les développeurs ont plus que négligé la suite du film au cœur de New York.

Côté graphisme, il faut se rappeler que le jeu est sorti en décembre 2005 (Oui déjà…) donc il n’est pas très beau. mais en se replongeant dans le contexte de l’époque, il faut avouer qu’il était beau.

Dans l’ensemble, je dirais que ce jeu l’a tout de même déçu dans l’ensemble, les bugs m’ont empêché de prendre du plaisir à jouer et je suis bien content de refermer définitivement le boitier de ce jeu qui va trouver nouvel acquéreur prochainement…

NOTE : 11/20